Les grandes histoires ne finissent jamais.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'été est là, pour le meilleur et surtout le pire ! Fuyez les chaleurs de Mathar et réfugiez vous dans les grands froids avant de finir fondus !
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 Lucian Aztarelys - La Noire Souillure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chasseur de Maléficiés - Prêtre d'Aztar

Messages : 20
Date d'inscription : 01/11/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Lucian Aztarelys - La Noire Souillure   Jeu 2 Nov - 15:16

Lucian
Aztarelys
Identité
  • Nom : Aztarelys
  • Prénom : Lucian
  • Âge : 32 ans (en tant qu'elfe, il bénéficiera d'une longévité accrue)
  • Sexe : Homme
  • Race : Elfe
  • Rang/Métier : Chasseur de Maléficiés
  • Affiliation : Neutre
  • Maitrise de la Magie : Non.
  • Appartenance à une Guilde / un Groupe : Non.
  • Personnage utilisé : Ellis Vainheart de Pixiv Fantasia : sword regalia

Caractère

Généralement taciturne et modéré dans ses agissements, possédant des nerfs d'aciers, obéissant à une morale stricte et évitant alcool, femmes et toute autre tentation matérielle, Lucian est déterminé à éliminer le Mal des terres de ses Dieux et purger, souvent au cas par cas, le monde de l'injustice qui le ronge; faisant preuve pour cela de la dévotion dont seul un fanatique est capable.

Élevé dans la religion, l'elfe considère le Bien et le Mal comme aisément identifiables et sans possibilité aucune de se mêler. Cherchant toujours à protéger les faibles, se voyant notamment comme un sage, charitable, compatissant quoique silencieux, protecteur des peuples, Lucian traquera sans vergogne, à travers les terres, le moindre criminel qui tenterait d'échapper à la justice divine dont il se fait la lame. L'injustice et les crimes le dégoûte au plus profond de son âme et il s'y opposera toujours de toute sa flamme ; pourtant, c'est bel et bien au nom de son dieu et de la justice divine qu'il s'autorise au meurtre, crime qu'il punirait lui-même.

Lucian croit fermement en sa cause et en la justesse de cette dernière, à ses yeux tout aussi inébranlable que l'est sa foi. Chacun de ses pas est dicté par les Dieux et il leur voue une confiance aveugle tandis qu'il s'avance sur les chemins, cherchant l'aventure, les voyages et à faire régner la justice, errant solitairement sur les chemins sans jamais se fixer à un seul endroit pour des raisons qui lui sont propres. Lucian est soit aventurier solitaire, soit un fou mystique, soit un chevalier errant, soit encore un puritain fanatique.


Physique


Un individu, grand, au corps fin et sec, se tenait dans l'embrasure de la porte. Il n'y avait pas une once de graisse ou de chair en trop sur cette charpente ; et pourtant l'homme ne semblait ni frêle, ni trop maigre, bien au contraire ; ses membres longs et souples témoignaient de sa force, de sa vitesse et de son endurance. Drapé de noir dans une tenue entre le chasseur et le prêtre, l'étranger était vêtu de façon simple et austère, en harmonie avec ce qu'il dégageait. Du talon jusqu'au cou, l'inconnu portait des vêtements parfaitement ajustés, qu'aucune décoration ou joyau ne venait égayer. Aucune bague n'ornait ses longs doigts ; aucune gemme ne brillait sur la poignée de sa rapière, pendue à la ceinture.

Son visage était long, d'une étrange et sinistre pâleur, et qui ajoutée à ses joues assez creusées lui conférait par moments un aspect cadavérique... Jusqu'à ce que l'on voit ses yeux. L'étranger scrutait les occupants de la pièce de ses yeux couleur de rubis, brillants d'une volonté d'acier et d'une ardente vitalité. Ils se distinguaient avec netteté sur l'effroyable pâleur de son corps : car cet homme, comme ceux qu'il chassait, ne pouvait lui-même supporter la lumière du jour, albinos de naissance, cadavérique par nature ; et trop proche du fossoyeur pour qu'on se sente bien à ses côtés, trop proche de la mort pour qu'on apprécie sa compagnie, l'inconnu dissimulait ses longs cheveux blancs sous une capuche qui lui permettait d'affronter les rayons du soleil en dépit de son mal. On y distinguait parfois, pointant vers le bas, deux oreilles fines qui trahissaient la race de l'oiseau de mauvais augure : c'était un elfe, un elfe trop pâle et bien trop inquiétant, un individu qui incarnant la Lumière sévissait dans les ténèbres.


Histoire

La nuit était déjà tombée quand les moines d'Aztar entendirent les pleurs devant la porte de leur petite chapelle. A même le sol, enveloppé dans une couverture sombre contrastant avec la pâleur de sa peau, un jeune animal blottit contre lui pour lui offrir un peu de chaleur, un petit d'elfe avait été abandonné là, à la miséricorde du Divin et de ses adeptes. On avait bien cherché la mère ou un quelconque parent, en vain, et c'était là un cadeau bien difficile à refuser. On garda donc l'enfant et fit en sorte qu'il suive les enseignements du Divin qui avait accepté de le recueillir et de le prendre sous son aile : Aztar, dont il porterait le nom en signe d'adoption.

Lucian fut élevé selon les principes du Divin. On lui apprit à haïr l'injustice et défendre son prochain, à croire en les valeurs uniques des Neuf et à les servir avec humilité. Par coeur, l'enfant mémorisa les prières et les directives des Neuf, participant à la vie de la communauté avec calme et sérénité. Son existence, rythmée par les prières et les travaux, n'avait rien de bien déplaisante - et palpitante - pour un enfant qui n'avait jamais connu que celle-ci. Plusieurs fois cependant avait-il manifesté l'envie de découvrir les alentours du lieu de culte : alors on l'avait amené en pèlerinage à Sancyria pour qu'il découvre un peu le monde, et surtout, consolide son lien et se dédie entièrement à Aztar qui l'avait recueilli.

Le jeune elfe devait avoir 12 ans quand l'incident survint. C'était en plein hiver et en pleine nuit ; la saison était bien avancée et pourtant effroyablement rude, et il n'était pas un corps à l'abbaye qui ne souffrait du mauvais temps et des dures conditions qu'il engendrait. Les routines étaient pourtant restées le même et, après la dernière prière, tout les hommes de foi s'en étaient allé se recroqueviller dans leurs draps, à la recherche de quelque once de chaleur.

Ce sont les hurlements résonnant tout autour de la bâtisse qui éveillèrent les hommes et les firent prendre les quelques armes que leur petite abbaye possédait ; quant à Lucian, jugé trop jeune à l'époque, on le força avec son daemon à grimper au clocher et à y rester, le plus silencieux possible, malgré le vent et le froid qui l'entourait et le saisissait.

L'hiver avait été rude pour tout le monde et la faim avait poussée les loups jusque dans leurs derniers retranchements. Désormais, ils n'avaient plus d'autre choix que de se montrer bien audacieux en s'en prenant aux moindres proies qui auraient pu leur remplir l'estomac. En haut de sa tour, dissimulé dans l'ombre de la cloche, Lucian distinguait sans mal les prédateurs qui entouraient la bâtisse, courant dans la neige, projetant des ombres dans la lumière de la lune, leurs yeux luisants dans le noir à l'idée de la viande... C'était au moment où il avait cru croiser le regard d'un loup que ce qui semblait être le chef s'était avancé. Une silhouette, pas tout à fait canine mais pas tout à fait humaine, se dressant sur ses pattes arrières pour humer l'air avant de s'élancer, d'un hurlement, vers les frères qui armés de torches et d'épées étaient sortis devant les portes.

Les hurlements commencèrent, de loup et d'homme mêlés, puis le vacarme d'objets qui se retournent et se brisent, de liquide qui gicle et de douleur vive. Grondements et cris se succédèrent pendant plusieurs minutes pendant lesquelles Lucian, les mains plaquées sur la bouche et son daemon serré contre lui, resta silencieux en priant les Divins qu'un miracle se produise, qu'Aztar entende sa voix et sauve ses protecteurs.
Au bout d'un moment, les cris se turent enfin. Les crocs déchirèrent les étoffes et les chairs, brisèrent les os, terrifiant spectacle que l'elfe ne vit pas mais n'oublia jamais.

Quand enfin vint l'aurore, Lucian, tremblant de froid et d'horreur, s'autorisa à descendre du clocher où on l'avait exilé. Il ne trouva que du sang à en couvrir les murs, léché par endroit, et quelques pâles morceaux d'os que les loups eux-même n'avaient pu manger. Dans un état second et suivi par son daemon, l'albinos prit le chemin de Sancyria.

Il fut ramassé en route par des pèlerins qui le menèrent jusqu'à la Ville-Sainte. Alors, il raconta ce qui était arrivé aux frères de l'abbaye d'Aztar et on s'en alla confirmer les faits. Élevé dans la ville des Divins, Lucian apprit l'art du combat auprès des chevaliers des Neuf, étudia les maléfices et Maléficiés, et dédia définitivement sa vie au Divin de la Justice - mais également de la Vengeance.

Quand il ressortit de la ville-sainte, Lucian avait 25 ans ; il s'était fait héraut du Divin qui l'avait recueillit, et était prêt à parcourir ces terres pour y faire régner la justice et accomplir les vengeances ; l'albinos s'était voué à une mission sacrée : débarrasser ce monde de la noire souillure qui le gangrenait.


Daemon
  • Nom : Asheram
  • Sexe : Mâle
  • Espèce :Genette
  • Caractère : Asheram est un daemon qui à l'instar de son âme-soeur se montre peu bavard. Cynique et pourtant curieux, l'animal maîtrise le langage mais préfère partager ses pensées avec Lucian.
  • Physique : Le corps élancé malgré ses courtes pattes, le physique d'Asheram rappelle celui du chat dans sa physionomie, mais également celui du renard, son corps se terminant par une longue queue. De nombreuses taches noires parsèment son pelage entre le blanc et le beige tandis que ses pattes sont uniquement noires. Quant à son visage, il est couvert de marques noires mais également blanches, et dominé par de petites oreilles. Ses yeux, ronds et bleus, sont emplis de curiosité.
    Illustration

Liens


Prêtres des Neuf :
D'une neutralité à tout épreuve quand il s'agit de politique, Lucian est pourtant complètement dévoué à la cause religieuse et aux prêtres qui l'ont recueilli et élevé. Sa loyauté va aux Neuf, à la Lumière et à leurs fidèles, notamment les prêtres d'Aztar, divin qu'il a choisi de servir.

Royauté et Rébellion :
Les affaires des rois et des rebelles le concernent peu et il ne s'y est jamais réellement intéressé. Les couronnes tombent, les rois changent, mais les Divins restent.



Derrière l'écran
  • Puff : Fearling
  • Âge : 4000 ans et des poussières. Beaucoup de poussières.
  • Comment as-tu connu le forum : Il est trop tard pour une histoire des enfants, filez vous coucher.
  • Des idées/remarques pour l'améliorer : Des membres constants
  • Code du réglement :

_________________
Your scars are a warning to all future monsters,
of the hell you have survived before them,
every demon you vanquished, and every battle you won.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de Maléficiés - Prêtre d'Aztar

Messages : 20
Date d'inscription : 01/11/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lucian Aztarelys - La Noire Souillure   Ven 23 Mar - 23:44

Présentation terminée !

_________________
Your scars are a warning to all future monsters,
of the hell you have survived before them,
every demon you vanquished, and every battle you won.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda | Leader de la Rébellion & Capitaine Pirate... Tout pour plaire

Messages : 813
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 100
Localisation : Excellente question

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Lucian Aztarelys - La Noire Souillure   Dim 25 Mar - 4:02

Présentation validée et déplacée

_________________
Les marins chuchotaient, cette nuit sur le pont;
Que fait le Capitaine a-t-il perdu la raison ?











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldforlive.forumactif.org
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Lucian Aztarelys - La Noire Souillure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucian Aztarelys - La Noire Souillure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Dans la nuit noire (Pollo)
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: Personnages :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: