Les grandes histoires ne finissent jamais.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'heure tourne, Armadon place ses cartes, la roue du Temps se met en route ; ces terres font un bond dans leur destin, et E'drid est toujours là pour les regarder.
E'drid se demande qui de l'oeuf ou du dragon est apparu le premier. E'drid ne le sait pas.
Quand ils s'approchent de Sancyria, les êtres "maléfiques" ou appartenant à des races considérées comme tel sont pris d'étourdissement, de vertiges et d'un effroyable besoin de fuite à l'instant même où ils entrent dans le halo de lumière.
Quand La Puissance se Déchaîne ! Aujourd'hui, nous discuterons avec un petit tas de cendres à propos des risques encourus lorsqu'on attaque un Mage avec un gourdin.
Si vous voulez un bon repas, cherchez un aubergiste. Trempez-le tout de même toute une nuit dans le lait avant, cela évacuera la crasse.
E'drid sait qu'il existe beaucoup de divinités. Des grandes, des petites, des écailleuses. E'drid se demande pourquoi on en parle pas plus.
Moi j'ai un rêve.
Il a un rêve.

Partagez | 
 

 Une main secourable (Nefara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mercenaire

Messages : 14
Date d'inscription : 20/09/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Une main secourable (Nefara)   Mar 2 Jan - 21:27

Une main secourableCabrakan et Nefara


Trop téméraire, trop confiant. Cette fois-ci, il avait visé un peu trop haut. Il faut dire que cette patrouille lui était tombée dessus par le plus grand des hasards. Et ce n'était pas du tout du genre de Cabrakan à s'enfuir au premier danger, même si celui-ci lui paraissait insurmontable. On ne pouvait pas se permettre de renoncer tant qu'on n'avait pas essayé, ainsi le disait-il. Le seul problème, c'était que ce genre de chose, si on échouait, on aurait bien du mal à réessayer. Tout s'était passé si vite, il avait tout juste eu le temps au final de sauver sa vie.

L'après-midi touchait à sa fin. Bien que le soleil luisait encore dans le ciel, sa lumière déclinait au fur et à mesure qu'il s'approchait de l'horizon. Au cœur de la forêt, cela se démarquait davantage. Bloqué par l'épais feuillage des arbres, les rayons de lumière avaient du mal à atteindre le sol. Au fil du temps qui passait, l'angle de lumière changeait et les ombres des arbres s'étiraient et s'entrelaçaient dans une atmosphère chaleureuse teintée d'orange et de jaune. Cabrakan et Xipil vagabondaient comme d'ordinaire. Ils connaissaient par cœur ce recoin des bois, délaissé des sentiers, où jamais personne ne venait.

Seulement, en cette fin d'après-midi, une garde s'était visiblement éloignée des chemins pour s'enfoncer dans la forêt. Dans quel but ? Une mission particulière ou bien simple patrouille hasardeuse ? Ca, Cabrakan n'avait pas pu le deviner et s'en moquait bien à vrai dire. Le fait étant que, au détour d'un chêne bien épais et en dépit de sa prudence, le jeune homme avait été pris en embuscade. Il les avait entendu de loin, certes, mais ne pensait pas, à ce moment-là, avoir affaire à autant de soldats. Et rien ne lui avait permis de dissimuler son identité à ces hommes. Aussi, devant le Lykaios, ils passèrent rapidement à l'offensive.

Réactif, Cabrakan avait su se défendre rapidement. Xipil s'était tenu à l'écart du combat tant la violence était loin d'être son truc. Il ne pouvait que regarder, prenant peur à chaque fois pour son âme-sœur qui, néanmoins, s'en sortait merveilleusement bien. De ces deux sabres, l'homme-renard trancha plus d'un soldat. Avec agilité, il esquivait leurs coups, et avec dextérité, il entaillait leur chair. Plus d'un homme tomba sous les lames du Lykaios. Mais au bout d'un moment, le surnombre qu'étaient les autres prit le dessus sur le jeune homme qui eut beaucoup moins de faciliter à s'en sortir, fatigué et blessé.

Lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avait que peu de chance de vaincre le reste de la troupe, Cabrakan n'eut pas d'autres choix que de fuir. Et fuite s'avéra plus difficile que prévu. Il esquiva les dernières attaques tant bien que mal avant de se sauver dans les bois avec peine. Il demeura néanmoins suffisamment rapide malgré tout pour perdre de vue ses poursuivants mais la piste sanglante qui s'écoulait de ses nombreuses blessures offrait à la garde un chemin tout tracé. Le son familier d'une rivière attira son attention. S'il voulait sauver sa peau, il n'avait pas d'autres moyens. Lorsqu'il la trouva, lui et Xipil sautèrent dans les flots et se laissèrent emporter par le courant…

Cabrakan agrippa la racine qui traînait dans l'eau et se hissa sur la rive de ses dernières forces, Xipil sur les épaules, aussi essoufflé que lui. Les voilà encore plus loin dans la forêt et ce n'était pas plus mal. Il y avait peu de chance que quelqu'un vienne jusqu'ici les achever, à part un animal sauvage peut-être. Exténué, le jeune homme roula dans l'herbe sur le dos tout en reprenant son souffle. Il sentait les pulsations de son cœur dans chacune de ses blessures encore sanglante. Xipil, trempé comme une soupe, s'ébroua un coup avant de se coucher à ses côtés.


© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseuse

Messages : 80
Date d'inscription : 23/02/2015

avatar

Ouvrir
MessageSujet: #009966 - cornflowerblue   Jeu 18 Jan - 23:19

Une main secourableImmobiles, accroupies, les deux lionnes regardaient devant elles sans faire le moindre mouvement. Cela venait de sortir de l'eau, à quelques mètres d'elles, et venait de s'avachir avec son daemon sur l'herbe comme sur un matelas.

La forêt était pleine de surprise mais Nefara et sa mère ne s'attendaient certes pas à celle-ci. De toute évidence, l'individu ici était un lykaios ; entre sa queue de renard et ses oreilles des plus visibles, cela aurait été bien difficile d'en douter.

La lumière passant doucement à travers le feuillage glissait doucement sur lui alors qu'il semblait se remettre de ses émotions - et peut-être bien de sa presque noyade, également. Doucement, la valméra s'avançant avec la pose et la lenteur d'un félin en chasse et Nefara, elle-même à quatre pattes et faisant la même chose, les deux s'approchèrent de quelques pas de l'individu.

Oh, toutes deux pouvaient se défendre en cas d'attaque, et même tuer, là n'était pas la question ni même le problème ; mais elles estimaient que cette créature échouée sur leur territoire méritait une étude approfondie avant que l'on décide si, oui ou non, il faudrait le tuer ou s'en débarrasser.

<< Rien qu'à l'odeur, il est blessé >>
<< Effectivement, il embaume le sang ; devrions-nous l'achever ? >>
<< Oh je pense qu'il va s'en remettre >>
<< Au pire la nature s'en occupera... Nous devrions peut-être l'aider ? ... Nya, attendons de voir comment il réagit.>>


Avec méfiance et attention, les deux créatures qui entretenaient la conversation mentale continuèrent de fixer l'étranger, toute deux prêtes à sortir les griffes - et à s'en servir s'il le fallait
© 2981 12289 0

_________________
N E F A R A.
purrrrrrrrr...











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire

Messages : 14
Date d'inscription : 20/09/2017

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Une main secourable (Nefara)   Dim 11 Fév - 17:22

Une main secourableCabrakan et Nefara


Cabrakan respirait fortement, reprenant son souffle et supportant chaque élan de douleur qui lui sciait le corps. L'eau avait tout fait sauf aider à la cicatrisation des nombreuses blessures qui striaient la chair du jeune homme et le contact avec l'air libre avait ravivé la brûlure de chacune d'entre elles. Le sang s'échappait encore de ces ouvertures taillées par les sabres. Il tâchait les vêtements du lykaios et perlait doucement sur l'herbe du rivage.

Xipil, en tant que daemon, partageait la souffrance du garçon. Par moment, il avait lâché une faible plainte lorsque celle-ci lui paraissait plus forte. A croire qu'il n'était pas aussi insensible que son âme soeur. La langue en travers des crocs, il n'était pas mécontent d'être sortit de l'eau. Outre le fait d'avoir échappé à la noyade, être trempé de la sorte n'était pas une sensation qu'il appréciait énormément.

Soudain, lui, tout comme Cabrakan, perçu une odeur. Une présence juste à côté. Inquiet, le petit renard bondit sur ses pattes comme un ressort, faisant face aux intrus. Le lykaios en fit autant, dirigé par ses sens de canidé en alerte. A son tour, il se dressa sur ses jambes et dans l'instant immédiat, dégaina ses sabres devant les deux inconnus.

- Arrièr...commença t-il farouchement avant de retenir un gémissement de douleur.

Il tomba à genoux, visiblement à bout de force. Seule sa force intérieure lui évitait de sombrer et lui permettait de tenir sur les nerfs. Mais la faiblesse du jeune homme angoissa d'avantage Xipil qui alla se blottir à ses côtés.

"C'est de la folie Cab, tu n'es pas en état !"

Cabrakan garda les doigts bien serrés à ses sabres, scrutant du regard les deux menaces que pouvaient représenter la caltijin et son imposant daemon. Quitte à mourir, il ne le fera pas sans se battre un maximum pour sa survie. Il n'était pas du genre à abandonner autrement il n'aurait jamais pu vivre aussi longtemps. Xipil n'était pas du tout rassuré. Il craignait que ce comportement agressif ne réveille celui des autres. Pour peu dire, ils n'avaient pas l'air très commodes. Niveau confiance, le renard s'en tenait à ses instincts.

Au fond, Cabrakan cherchait également à intimider les étrangers, les faire partir, pour espérer s'épargner une nouvelle agression. Tel un animal blessé, il préférait de loin souffrir et se reposer à l'abri des regards indiscrets. Et même s'il devait mourir, il choisirait de se cacher pour le faire tel un chat agonisant. La vie de solitaire sauvage faisait ressortir les instincts les plus ancestraux.


© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Une main secourable (Nefara)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une main secourable (Nefara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une main secourable... Du moins j'espère [Scummy, Hony, Alexy]
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sakushi World :: RPG : Le Royaume de Solitude :: Les bois-
Sauter vers: